SOS-ROMAN

•Bienvenue au blog SOS-Roman

SOS-ROMAN !
 
Choisir un bon roman…
dans la jungle des centaines de livres parus chaque année!   
 
 
 
                                                                                
                Bonjour à tous les amateurs de romans qui se sentent perdus dans la jungle des centaines de livres parus chaque année!
                 Bonjour aux voyageurs qui aiment emporter des romans dans leurs bagages: dans ce blog, les éditions en livres de poche sont toujours signalées.
 
 
 
 
               Partons ensemble faire de beaux voyages imaginaires!
               
 
Bienvenue au blog Sos-roman!
 
Catherine
 
 
 
Juillet 2007
En vous promenant dans le blog, vous trouverez le meilleur choix de romans en format poche, pour  mettre dans votre valise de vacances!
Je vous recommande deux poches de très bonne qualité lus recemment:
-"Le jardin d'hiver " de Jane Thyne .Roman d'espionnage très bien ecrit  et documenté dont l'action se passe  en Allemagne en 1936 ( passionnant et effrayant à la fois).
- "Trois jours et une vie" de Pierre Lemaitre ( la descente aux enfers d'un jeune garçon devenu criminel malgré lui, dans un petit village de la France profonde....) Très bien "ficelé", se lit d'une traite....
 

Commentaires (5) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 21:20, le 19 juillet 2017,
Mots clefs :

• Fred VARGAS: Il faut se méfier QUAND SORT LA RECLUSE

 

Quand sort la recluse

Fred Vargas

Flammarion 2017 - 478 pages

      Le commissaire Adamsberg n’a pas fini de nous étonner dans « Quand sort la recluse »,  le dernier « rompol » de Fred Vargas. Entouré de sa brigade dynamique,  il va démêler, une fois encore, une intrigue très embrouillée, à partir de faits divers étonnants (et cependant réels) :

     Dans le Languedoc, plusieurs vieillards sont morts à la suite d’une simple piqure d’araignée venimeuse, « la Recluse brune », piqure qui peut devenir mortelle en certaines conditions. Un mystère plane sur ces décès successifs…

    Adamsberg intrigué, soupçonne des assassinats. La brigade, peu motivée par l’affaire, est divisée en deux clans et on assiste même à la stupéfiante révolte du fidèle adjoint, Danglard ! L’équipe des « motivés » (les lieutenants Veyrenc, Retancourt, Froissy, Mordent…) complote autour d’un plat de garbure (spécialité béarnaise) et sillonne la région de Nîmes , lieu des crimes…Et c’est encore un festival Fred Vargas (que seuls les inconditionnels peuvent apprécier….) avec des dialogues savoureux, des références historiques et scientifiques, des rencontres avec des personnages pittoresques et aussi la découverte d’une étrange coutume datant du Moyen Age, l’existence de  ces « recluses », femmes enfermées volontairement dans des « reclusoirs »- véritables prisons- dans un but de mortification, ….

      L’action ne faiblit pas et rebondit sans cesse jusqu’au dénouement …inattendu. « Quand sort la recluse », le nouveau roman de Fred Vargas, toujours aussi inspirée, ne décevra pas les amateurs !

Catherine

Note : « rompol »=  roman policier en langage vargasien…..

-Voir aussi dans la rubrique « articles » les liens de romans de Fred Vargas  présentés dans le blog :

Les temps glaciaires - Sous les vents de Neptune

-Et dans « Archives » :-Dans les bois éternels (archives avril 2009)-L’armée furieuse (archives février 2008)-Un lieu incertain (archives Août 2008)

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 12:41, le 18 juin 2017, Nîmes
Mots clefs : araignée venimeuseQuand sort la recluseFred vargas 2017

•AUTEURS et OEUVRES présentés dans le blog SOS-ROMAN

 

Auteurs et œuvres

présentés dans le blog Sos-Roman depuis Février 2008

(En rouge, mes romans préférés)

 

ADAM Olivier: A l' abri de rien (voir article "les bonnes feuilles..." Archives Février 2008).  ADIGA Aravind: Le tigre blanc. (Archives Janvier 2009). ASSOULINE Pierre: Les Invités (Archives Juillet 2008).  BARBERY Muriel: L'élégance du hérisson. (Archives Juin 2008). BECK Beatrix; Léon Morin pretre. BENNETT Alan: La reine des lectrices (Archives Août 2008) . BOYD William:  Orages ordinaires. BROOK Rhidian: Dans la maison de l'autre. BURKE James Lee: Dans la brume électrique.   CARRERE Emmanuel: D'autres vies que la mienne.(Archives Nov 2008). COETZEE J.M.; Disgrâce. COHEN Albert: Solal . (Archives Décembre 2008).  CUSSET Catherine: Un brillant avenir.(archives décembre 2008) DELERM Philippe: Quelque chose en lui de Bartleby. (Archives Septembre 2008). DE LILLO Don: L'homme qui tombe (Archives Juin 2008). DIDIERLAURENT Jean-paul: Le liseur du 6h27. DOERR Anthony : Toute la lumière que nous ne pouvons voir.  DU MAURIER Daphné: Le bouc émissaire. ( archives septembre 2008).  EL ASWANY Alaa: Chicago (Archives Février 2008). ELLORY R.J.  :Seul le silence . FERMINE Maxence : Le papillon de Siam (Archives Août 2008). FOURNIER Jean-Louis: Où on va papa? ( Archives Septembre 2008).  GARAT Anne-Marie: Dans la main du diable (Archives Avril 2008)- L'enfant des ténèbres (Archives Mars 2008). GARDE françois :Ce qu'il advint du sauvage blanc. GAVALDA Anna : La Consolante ( Archives septembre 2008) . GIEBEL Karine: Meurtres pour rédemption.( archives novembre 2008) . GOETZ Adrien: Intrigue à Versailles (Archives Octobre 2008).   GOBY Valentine: L'échappée (voir article "les bonnes feuilles..." Archives Février 2008) - Qui touche à mon corps je le tue (Archives Mars 2008). GOOLRICK Robert: Une femme simple et honnête.  GRACQ Julien: Au château d'Argol - Le rivage des Syrtes (Archives juin 2008).  GRANGE Jean-Christophe : La Forêt des Mânes. (Archives septembre 2008). Le Passager.(Archives décembre2008).  GREGSON Julia : La fiancée de Bombay.(Archives mai 2008) -GRIMBERT Philippe: Un secret (Archives Mai 2008). GRUEN Sara : De l'eau pour les éléphants.(Archives Decembre 2008). GUENASSIA Jean-Michel :Le club des incorrigibles optimistes) HAIKUS: Poèmes courts japonais ( Archives septembre 2008), Haikus d'hiver (Archives Mai 2008). HART HEMMINGS Kaui : Les Descendants. HEMON Louis: Maria ChapdelaineHOLDER Eric: Mademoiselle Chambon (Archives octobre 2008) HOSSEINI Khaled: Mille soleils splendides (Archives Octobre 2008).  INDRIDASON Arnaldur: Hiver arctique(Archives Août 2008).JORDANHillary: Mississipi.(ArchivesJuillet 2008).  KASISCHKE Laura: En un monde parfait. KENNEDY Douglas: Les charmes discrets de la vie conjugale - Cul de sac (devenu Piège nuptial) - Les désarrois de Ned Allen - La femme du Vème - L'homme qui voulait vivre sa vie - La poursuite du bonheur - Quitter le monde (archives janvier 2009)- Une relation dangereuse.- Rien ne va plus.  .(Tous présentés dans l'article "le meilleur de Douglas Kennedy...") . Cet instant-là (voir l'article) Cinq jours (Archives decembre 2008) . Mirage (voir l'article). KHADRA Yasmina: Ce que le jour doit à la nuit. (Archives Août 2008).LARK Sarah: le Pays du Nuage blancLAFON Marie-Hélène: L'annonce. LARSSON Stieg: Millenium 1 (Les hommes qui n'aimaient pas les femmes) Archives Novembre 2008.  Millenium 2 (La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette) Archives Novembre 2008 - Millenium 3 (La reine dans le palais des courants d'air). Archives Octobre 2008.   LE CALLET Blandine: Une pièce montée (Archives juin 2008).   LE CLEZIO J.M.G.: Ritournelle de la faim ( Archives Juillet 2008)  LEE Janice Y.K: Le Professeur de piano.(archives Septembre 2008)   LESSING Doris: Un enfant de l'amour (Archives Avril 2008).   MAC CARTHY Cormack: La route (Archives Octobre 2008) - No country for old men (Archives septembre 2008) .MAC COY Sarah Un goût de cannelle et d'espoirMAC EWAN Ian: Sur la plage de Chesil (Archives Mai 2008).  MAC KINLEY Tamara: La dernière valse de Mathilda (voir article "Vacances australes..."Archives Mars 2008) - Eclair d'été (Archives Juillet 2008). MAC VEIGH Jennifer: La route du Cap. MALRAUX André La Voie RoyaleMANKELL Henning: Un paradis trompeur.  MARCIANO Francesca: la fin des bonnes manières. (Archives juin 2008). MARSH Willa. Le journal secret d'Amy Wingate (Archives Octobre 2008). MAZETTI Katarina: Le mec de la tombe d'à côté.  Le caveau de famille.(Archives Novembre2008) NEMIROVSKY Irène: Les feux de l'automne. (Archives Avril 2008) - Le Malentendu. (Archives Novembre 2008 )- Deux.( Archives Décembre 2008). NOTHOMB Amélie: Ni d'Eve ni d'Adam (voir article "les bonnes feuilles" - Archives Février 2008) - Le fait du prince (Archives Mars 2008). OATES Joyce Carol: Fille noire, fille blanche.(Archives Nov 2008). RAHIMI Atiq:  Syngué Sabour (Pierre de patience) - Archives Août 2008) .RIPLEY Alexandra: la demoiselle du Mississippi. ROGAN Charlotte Les Accusées (Archives Février 2008) . RUMER GODDEN Margaret: Le fleuve (Archives Février 2008). ROSNAY (de) Tatiana: Manderley for ever.  SANSAL Boualem: Le village de l'allemand (Archives Mai 2008).   SCHOLES Katherine: La reine des pluies (voir article "Vacances australes"...Archives mars 2008). SHAFFER  Mary Ann: Le cercle littéraire des amateurs de patates.(Archives Novembre2008) SHREVE Anita: Le tumulte des vagues..(Archives octobre 2008) Une scandaleuse affaire (Archives février 2009). SIMONSON Helen: La dernière conquête du major Pettigraw .SKESLIEN CHARLES  Janet  les fiancées d'Odessa. STEDMAN  M.L. Une vie entre deux océans.  STOCKETT Kathryn : La couleur des sentiments. STRASSER Todd: La vague. SWARTHOUT Glendon: Homesman. SWARUP Vikas: Les aventures d'un indien malchanceux. ( Archives avril 2008).TARTT Donna Le Chardonneret. TESSON Sylvain Berezina. TEULE Jean: Le Montespan (Archives Août 2008) . THOMAS Chantal : Le testament d'Olympe.(archives Juillet 2008). THU HUONG Duong: Terre des oublis (Archives mars 2008).   VARGAS Fred: Dans les bois éternels (Archives Avril 2009)-  L'armée furieuse.(Archives fevrier 2008) Un lieu incertain (Archives Août 2008) -Sous les vents de Neptune. . Temps Glaciaires.  Quand sort la recluse .VILLENEUVE(de) Camille: Les Insomniaques.(ArchivesNov 2008). WIAZEMSKY Anne: Mon enfant de Berlin. (Archives Juillet 2008). YATES Richard: La fenêtre panoramique. (Archives Octobre 2008). ZENATTI  Valérie : Jacob,Jacob .ZWEIG Stefan: Lettre d'une inconnue - Voyage dans le passé.(Archives Juillet 2008).

Pour lire les articles : voir colonne à droite du blog" Derniers articles"Pour accéder aux archives : cliquer "Archives " dans la rubrique "Liens".


Commentaires (1) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 13:30, le 17 juin 2017,
Mots clefs : créé en Fevrier 2008blog sos-romanliste auteurs et oeuvres

•Le Goncourt 1952 pour Beatrice BECK avec LEON MORIN,PRETRE

 

 

LEON MORIN, PRÊTRE

BEATRIX BECK

PRIX GONCOURT 1952

Réédition Poche  FOLIO (2017) – 215 pages

      Le film, « la Confession » (tiré du roman « Léon Morin, prêtre » de Béatrix Beck), m’a donné envie de lire le livre, récemment réédité en livre de poche.

      Bien m’en a pris. J’ai découvert un petit chef-d’œuvre, tombé peu à peu dans l’oubli depuis le Prix Goncourt 1952 mais déjà remarqué par le cinéma en 1961, grâce à Jean-Pierre Melville, avec Jean-Paul Belmondo en rôle titre…

      Pas une minute d’ennui dans ce court roman dont le sujet pourrait paraitre un peu austère…L’action se passe pendant la dernière guerre, dans une petite ville occupée  par les italiens, puis par les allemands et enfin libérée par les américains…En de courtes séquences, les conditions de vie des français pendant la guerre sont décrites avec beaucoup d’esprit, dans un style très moderne.

      Le roman « Léon Morin, prêtre », c’est l’histoire d’une rencontre improbable, dans une époque troublée. Barny est la jeune veuve d’un mari juif, tué au Front. Née catholique, elle est devenue athée. C’est une femme généreuse, sensible aux problèmes de son entourage (ses collègues de la poste, les membres de la communauté juive). A l’occasion du baptême de sa fille, elle se pose des problèmes existentiels et décide d’aller voir un nouveau prêtre, Léon Morin, très apprécié dans la petite ville.

      Et ce sera le choc de deux personnalités. Elle va le provoquer par ses interrogations, il répondra avec simplicité et surtout beaucoup d’humour. Un dialogue (savoureux) s’instaure au fil de leurs rencontres. Barny décide de se convertir et se transforme alors en catholique fervente …Que va devenir la confrontation entre ces deux êtres ? Quelle sera l’attitude de Léon Morin, prêtre, homme très solide dans sa foi, face à une femme qui attend tout de lui ?

     Un roman passionnant, pas du tout démodé, qui se lit d’une traite et que je vous recommande vivement…

Catherine

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 11:29, le 16 avril 2017, Sisteron
Mots clefs : prix goncourt 1952Leon Morin PretreBeatrix Beck

•A.DOERR. TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS NE POUVONS VOIR. Prix Pulitzer 2015

 

TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS NE POUVONS VOIR

Anthony DOERR

(Traduction Valérie Malfoy)

Prix PULITZER 2015

Livre de poche 2016 – 696 pages

       Il est très rare de rencontrer un roman d’un tel impact. Un roman bouleversant qui ne vous lâche pas. « Toute la lumière que nous ne pouvons voir » d’Anthony Doerr, écrivain américain, a obtenu le prix Pulitzer 2015 et rallié les critiques les plus élogieuses. Les courts chapitres de ce roman de 696 pages s’enchainent à un rythme soutenu, alternant les époques (1940- 1944) et les pays (Allemagne-France). Une écriture limpide, vivante et poétique qui suscite l’émotion, malgré certaines scènes dramatiques: un vrai plaisir de lecture.

       Le sujet : l’odyssée de deux adolescents courageux à travers les horreurs de la guerre. L’un est Werner, orphelin allemand issu de la misère d’un bassin houiller .Il se découvre une passion pour les télécommunications en bricolant une vieille radio abandonnée et capte des ondes étonnantes venues de France…. Remarqué par les nazis pour son talent, il va dans une école de formation pour les « élites », où il découvre la violence …Son destin de réparateur radios le fera suivre l’armée dans les pires conditions, tout d’abord sur le front de l’Est, puis en France, dans la cité martyre de St Malo, dernier bastion des allemands sur l’Atlantique …

       C’est en France, à Paris que vit Marie-Laure, jeune aveugle choyée par son père, serrurier au Muséum d’Histoire Naturelle, dont il connait tous les secrets. Il initie sa fille aux merveilles de la nature accumulées dans ce monde mystérieux….Passionnée de lecture, elle est plongée- en braille- dans « Vingt mille lieues sous les mers », quand éclate la guerre et la nécessité de quitter Paris. Après les multiples péripéties de l'exode,  elle se trouve, avec son père, hébergée à St Malo chez un oncle original. Or cet oncle étrange, dissimule dans son grenier un énorme appareil émetteur, avec lequel il diffuse, depuis des années, la culture française à travers l’Europe .

       Nous voilà donc à St Malo, cité martyre, lieu-clé du roman, lieu où nos adolescents vont se découvrir, dans le drame du bombardement qui écrasera la ville, grâce aux ondes de cette étrange radio qui continue à diffuser « toute la lumière que nous ne pouvons voir »…

      Malgré toute la haine et la violence déchainées par la guerre, Anthony Doerr, avec un immense talent, met en scène, à coté de crapules, de nombreux personnages attachants capables d’exprimer les sentiments les plus nobles. Ils tissent une véritable trame affective autour des deux héros…

      Amateurs de chefs d’œuvre, à vos marques…ne manquez pas ce roman d’exception !

Catherine

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 11:24, le 20 octobre 2016, Bretagne
Mots clefs : Anthony Doerrlivre de Pocheprix Pulitzer 2015

•Un bébé vit sa VIE ENTRE DEUX OCEANS de M.L.STEDMAN

 

Un bébé vit sa VIE ENTRE DEUX OCEANS de M.L.STEDMAN

UNE VIE ENTRE DEUX OCEANS

M.L STEDMAN

Traduction A.WICKE

Le Livre de Poche 2014. 521 pages

 

        « Une vie ente deux océans » : ce magnifique roman de M.L. Stedman au succès mondial, paru en France en 2013, a enfin éclaté en librairie en édition de poche... Le « bouche à oreille » a fonctionné et c'est tant mieux ! Plongez-vous sans hésiter au point de rencontre de ces deux océans ( lndien et Arctique) où se trouve le Phare de Janus, ilot rocheux à 150 km de l'Australie du sud. Partagez la vie de Tom, gardien du phare rescapé de la guerre de 14 en Europe, et de sa jeune femme Isabel...

      Les amoureux s'adaptent tant bien que mal à cet isolement, jusqu'au jour où un canot, venu de nulle part, aborde sur l'île. Il contient le cadavre d'un homme et ... un bébé bien vivant ! Isabel, en mal d'enfant, s'en empare et pas question de déclarer cet événement sur la côte... Tom et Isabel vont donc élever, à l'abri du phare, Lucy adorable petite fille. Quatre années passent et la vraie mère réapparait ! Nous assistons alors à la terrible tempête qui agite et détruit le couple....Doivent-ils, peuvent-ils rendre cet enfant qu'ils ont élevée et aimée ? Tom éprouve un fort sentiment de culpabilité issu de son lointain passé, tandis qu'Isabel est déchirée dans son amour de mère...

     Nous suivons avec une grande émotion les péripéties d' « Une vie entre deux océans », roman poignant aux personnages attachants, très bien mené par M.L.Stedman. Un vrai coup de maitre ! Je vous le recommande vivement... 

Catherine

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:22, le 15 septembre 2016, Australie
Mots clefs : Livre de poche 2014une vie entre deux oceansM.L.stedmanaustralie

•Sarah Mc Coy: UN GOUT DE CANNELLE et D'ESPOIR dans une boulangerie allemande

 

Un goût de cannelle et d'espoir

Sarah Mc Coy

Traduction A.Riveline

Les Escales 2014 - 423 pages

Pocket mars 2015

      Noël 1944 : une odeur de bon pain, de pâte levée, de cannelle : C'est une boulangerie à Garmish, en Allemagne. Nous sommes chez des artisans allemands qui ne se posent pas trop de questions pour subir le régime en place. La jeune Elsie se prépare à assister à une soirée nazie, au bras d'un jeune officier, ami de la famille...Elle correspond avec sa sœur Hazel, pensionnaire du sinistre « lebensborn » de Steinhoring avec pour mission de faire de beaux bébés aryens...

     Que va devenir cette famille de boulangers  lorsque les troupes alliées délivreront l'Allemagne ? Elsie est en danger : au péril de sa vie, elle cache  dans le grenier de la boulangerie un petit garçon juif qui lui a demandé asile...Peu à peu elle se rend compte de l'horreur de l'idéologie nazie. Son  fiancé  ira mourir sur le front de l'Est. Hazel est renvoyée du « lebensborn » pour avoir accouché d'un enfant à problèmes. La boulangerie tourne toujours malgré la mauvaise farine... « Un goût de cannelle et d'espoir » ce sont aussi les conditions de vie difficiles de millions d'allemands pendant la guerre, évoquées avec réalisme et talent par Sarah Mc Coy.

      Noël 2007 : Une odeur de bon pain, de pâte levée de cannelle : nous sommes dans une boulangerie allemande à El Paso, au Texas. Elsie, mariée à un médecin américain, a refait sa vie aux Etats Unis. La boulangerie est maintenant dirigée par sa fille Jane qui, à l'occasion d'un reportage organisé par une journaliste dynamique, révèlera peu à peu les épisodes de la vie d'Elsie en Allemagne.

    Les chapitres se succèdent en alternant les deux époques, ce qui peut dérouter le lecteur au début. Malgré cela, « Un goût de cannelle et d'espoir »  est un roman très bien documenté et très captivant avec des  personnages attachants. La jeune Elsie est un beau portrait de femme courageuse et déterminée malgré les épreuves. L'ambiance d'une boulangerie, trait d'union du roman, est vraiment très appétissante. On aimerait bien y faire un tour et déguster des petits pains à la cannelle ... Bref, un roman que l'on retrouve avec plaisir !

     « Un goût de cannelle et d'espoir « est sorti en 2014 et  et vient d'être être édité en livre de poche (Pocket), ne le manquez pas . Vous allez vous régaler !

Catherine


Commentaires (1) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:16, le 10 juin 2016, Allemagne
Mots clefs : allemagne annees 40Sarah mc Coyboulangerie

•1944: Débarquement en Provence avec JACOB,JACOB de V.ZENATTI

 

JACOB, JACOB

Valérie ZENATTI

Editions de l’Olivier 2014

Edition poche « Points » Janvier 2016 (179 pages)

Prix du Livre Inter 2015

     « Jacob, Jacob » : roman peu épais mais roman d’une grande puissance émotionnelle… Valérie Zenatti a signé là un petit chef d’œuvre de sensibilité et de psychologie. Dans « Jacob, Jacob », pas de remplissage, pas de paroles inutiles. Le style de cette romancière vous emporte comme un torrent et vous prend au cœur.

        L’histoire : C’est l’épopée tragique de Jacob, jeune juif de Constantine (Algérie), qui vivra un épisode de la Grande Histoire : le Débarquement en Provence en 1944, avec le général de Lattre… Il est incorporé dans l’armée, avec ses camarades de lycée, juifs, arabes ou français de souche, tous bons pour aller « délivrer la France ». Mais arrivés sur le sol français, les voilà confrontées avec leurs peurs et la découverte brutale de l’horreur de la guerre… car ici, « il  faut tuer » ! Jacob découvre aussi la solidarité entre soldats face au danger…

        En contrepoint de cette course à la mort, Valérie Zenatti nous plonge dans la vie quotidienne de la nombreuse famille de Jacob, famille juive installée en Algérie depuis des générations, avec son mode de vie ancestral intimement lié aux traditions arabes, famille construite autour d’un véritable pilier, Rachel « la mère », femme au grand cœur…

Lisez et relisez « Jacob, Jacob ». C’est beau. C’est prenant.

Catherine

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:20, le 30 avril 2016, Constantine
Mots clefs : valerie Zenatti Constantinejacob jacob1944

•Fred VARGAS plonge Adamsberg en des TEMPS GLACIAIRES

 

TEMPS GLACIAIRES

FRED VARGAS

Flammarion 2015- 490 pages

Edition poche "J'ai lu"  Avril 2016

         Après un long silence de quatre ans, Fred Vargas récompense l’armée de ses « fans » par un superbe roman, « Temps Glaciaires », où l’on retrouve le célèbre commissaire Adamsberg et sa pittoresque brigade, aux prises avec un assassin particulièrement retors.

        Si vous souhaitez en savoir plus sur les héros « vargasiens » promenez-vous dans le blog, où plusieurs articles leur sont consacrés, à l’occasion des précédents romans…

            Dans les  Temps Glaciaires, l’intrigue - selon Adamsberg - est une véritable « pelote d’algues », aux pistes particulièrement enchevêtrées, allant d’une ile au nord de  l’Islande à une étonnante association de « Robespierristes », en passant par un haras de la vallée de Chevreuse…

        Un conseil : surtout ne pas lire « Temps Glaciaires » en diagonale, car de précieux indices sont semés tout au long des dialogues - savoureux !

       On retrouve ici le grand talent de Fred Vargas qui sait nous captiver avec humour, dans un style toujours irréprochable !

         A déguster !

Catherine

 

Voir dans le blog : Dans les bois éternels (liste des articles. Sous les vents de Neptune (liste des articles)

Archives : l’Armée furieuse (Février2008). Un lieu incertain (Aout 2008).

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:10, le 25 avril 2016, Islande
Mots clefs : Fred Vargas Temps glaciairesislande

•Voyages, culture et livres de poche...

 

 Voyages en poche

        Si vous partez cet été vers des pays lointains, faites vous accompagner par de grands auteurs ... en livres de poche! Leur sensibilité vous apportera de nouveaux éclairages sur l'histoire ou la culture de ces contrées.

        Voici donc quelques idées de romans inoubliables à emporter vers vos destinations préférées: Afrique, Australie, Cambodge, Chili, Chine, Haiti, Inde, ou Viêt-Nam....

AFRIQUE DE L'EST - La sublime Reine des pluies de K. SCHOLES: Histoire d'amour en Tanzanie parmi les missions anglicanes et les tribus Wagangas (voir article du blog  "Des romans d'amour pour l'été", archives 2008).

AFRIQUE DU SUD - Tous les livres d'A. BRINK dont Un instant dans le vent et Une saison blanche et sèche (drames et amours dans un beau pays, au temps de l'apartheid).

Tous les livres de J.M. COETZEE (prix Nobel) avec mon préféré: Disgrâce (la décadence d'un universitaire, au Cap et dans l'arrière pays, après l'apartheid).

AUSTRALIE - Découvrir l'outback australien et les immenses élevages avec le célèbre roman de C. MAC CULLOUGH : Les oiseaux se cachent pour mourir. On retrouve cette ambiance chez T. MAC KINLEY dans La dernière valse de Mathilda (voir l'article du blog: "Des romans d'amour pour l 'été", archives 2008).

Nevil SHUTE: un auteur démodé dont le chef d'œuvre, Le Testament vous donnera aussitôt envie de partir non seulement en Australie (histoire de la création de la ville d'Alice Springs dans le désert) mais aussi à Sumatra pendant la dernière guerre. Avec, en prime, un magnifique roman d'amour...

CAMBODGE - Avec A. MALRAUX et La voix royale vous pénétrerez dans la jungle cambodgienne, en compagnie de deux aventuriers, dans les années 30.  Un pur chef d'œuvre!

F. BIZOT dans Le portail vous fera partager son expérience hallucinante d'ethnologue prisonnier des Khmers Rouges...

CHILI - L'écrivain chilien Fr. COLOANE par des récits envoûtants, vous emmènera  en Terre de Feu ou en Patagonie: Cap Horn (nouvelles) et Tierra del Fuego ( nouvelles). Editions Phoebus Libretto.

CHINE - S. MAUGHAM, dans Le voile des illusions, vous racontera la Chine des années 20, de Shanghai aux provinces du Sud, avec des anglais, et des passions sur fond de choléra... (Un très beau film aussi). DAI SIJIE : Balzac et la petite tailleuse chinoise (la Culture dans la Chine maoïste des années 70...). Le grand auteur anglais J.G. BALLARD avec L'Empire du soleil évoque ses aventures de petit garçon pendant la guerre sino-japonaise. Passionnant! (Film tourné par S. Spielberg).

HAITI - D. BONA: Le Manuscrit de Port-Ebène (les mémoires d'une jeune aristocrate vendéenne mariée à un planteur, pendant la révolte des esclaves à Saint Domingue en 1789).

INDE - Pour l'Inde actuelle, le livre de V. SWARUP (Aventures d'un indien malchanceux...) est parfait (voir l'article du blog).  Pour l'Inde aux temps des anglais, il y a bien sûr, Le Fleuve de M. RUMER GODDEN (voir l'article du blog, archives 2008 et le film de Jean Renoir) et surtout le passionnant Chaleur et poussière de R. PRAYER JHABVALA (les amours d'une anglaise et d'un maharadjah...) Roman  magistralement filmé par James Ivory. Le tigre blanc d'ARAVIND ADIGA très actuel et instructif sur l'Inde moderne( voir article du blog)

VIET-NAM - Pour l'ambiance coloniale, je recommande Un barrage contre le Pacifique, un des meilleurs romans de M. DURAS et pour le Vietnam moderne, les écrits de DUONG THU HUONG dont surtout Terre des oublis (voir article du blog, archives 2008).

Si vous ne partez pas cette année, j'espère que ce "petit tour d'horizon", vous donnera de nouvelles idées de lectures et surtout des envies de voyages!

Catherine

 


Commentaires (1) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:46, le 20 avril 2016,
Mots clefs : viet-namlivres de pocheAfrique du Sudvoyages

•LA DEMOISELLE du MISSISSIPPI: une saga sudiste d'A.RIPLEY

La DEMOISELLE DU MISSISSIPPI : une saga sudiste d’A.RIPLEY

La demoiselle du Mississippi

Alexandra RIPLEY

Archipoche 2016 - 506 pages

       Réédition en poche d’un succès planétaire des années 1990, « La demoiselle du Mississippi » de l’américaine Alexandra Ripley, ( « Scarlett », « Charleston »…)  est une saga du Grand Sud américain, au milieu du 19ème siècle…

      Une saga comme vous l’aimerez certainement, avec tous les ingrédients du roman d’évasion …et d’amour !

      Embarquement immédiat sur le Mississippi avec Mary, jeune orpheline partie à la recherche de sa famille, à la Nouvelle- Orléans…

       Avec une documentation en béton, Alexandra Ripley nous entraine dans le grand brassage humain de cette mégapole où se sont succédés de nombreux conquérants : portugais, espagnols, français, anglais, irlandais et enfin américains ! Mélange de vieille noblesse, d’aventuriers, d’esclaves, de créoles, obéissant tous à des règles très strictes, selon leur origine sociale….A la suite de Mary, dans de nombreuses péripéties, vous découvrirez un monde multiculturel où se mêlent grandes soirées, cérémonies vaudous, mais aussi de terribles épidémies…

       « La demoiselle du Mississippi » retrouvera- t- elle sa famille ? Vous serez tenus en haleine jusqu’à la dernière page d’un roman bien construit et bien écrit qui vous donnera certainement l’envie d’aller visiter la Nouvelle-Orléans !

Catherine

 

 

   

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 12:46, le 15 avril 2016, La Nouvelle-Orléans
Mots clefs : Nouvelle -Orléansla demoiselle du MississippiAlexandra Ripley

•Hambourg1946:DANS LA MAISON DE L'AUTRE de R.BROOK

 

 

    

 

DANS LA MAISON DE L’AUTRE

Rhidian BROOK

Edition poche 10/18- sept 2015

          1946 : Hambourg est un champ de ruines où règne la misère…

      « Dans la maison de l’autre », Rhidian Brook, romancier anglais de talent nous évoque d’après une histoire vraie, la mission périlleuse d’un colonel anglais chargé de la reconstruction de la ville et aussi de la « dénazification » du peuple allemand…

       Le colonel Lewis Morgan a la chance d’être logé avec sa famille (femme et enfant adolescent) dans la belle villa restée intacte d’un architecte de renom devenu ouvrier, Lubert, et de sa fille de 17 ans, Frieda.

         Le colonel est un idéaliste  capable de s’opposer à sa hiérarchie militaire. Dans un but de « fraternisation »   il propose à l’allemand de rester dans sa maison. Bien entendu la cohabitation ne se fera pas sans heurts entre les deux familles…Les Lubert sont-ils  « noirs, gris ou blancs » par rapport au régime nazi ? Quelles sont les activités de Frieda tatouée d’un signe mystérieux ? Tandis qu’une bande d’orphelins misérables, prêts à tous les trafics, rode autour de la maison, les épouses des officiers anglais cancanent en buvant leur thé dans des tasses de porcelaine fine…

       Une ambiance délétère, des caractères qui s’affrontent, des situations dramatiques, font de « Dans la maison de l’autre » de Rhidian Brook un roman passionnant sur une période méconnue de l’Histoire….Un roman que vous ne lâcherez pas !

Catherine

 

 

 

 

    

 

       

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

        

       


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 08:13, le 1 octobre 2015, Hambourg
Mots clefs : Poche 10/18dans la maison de l'autreRhidian BrookHambourg1946

•Douglas KENNEDY: MIRAGE de l'amour dans le désert marocain

 

 Douglas KENNEDY : MIRAGE de l’amour dans le désert marocain

MIRAGE

Douglas KENNEDY

Traduction Bernard Cohen

BELFOND 2015- 425 pages

 

      Douglas Kennedy dans son nouveau roman « Mirage » nous emmène aux confins du désert marocain et tente d’analyser le sentiment amoureux…

     « Mirage », c’est l’aventure d’une américaine, Robyn, quadragénaire en mal d’enfant et de son compagnon Paul, artiste sexagénaire au passé mystérieux.

     Partis en voyage d’amoureux au Maroc, leur séjour débute très fort, à Essaouira, petit paradis touristique… Mais suite à des révélations troublantes, le couple éclate (scènes dramatiques) et Paul disparait…

    Robyn, désespérée malgré son indignation, partira à la recherche de Paul jusqu’au fin fond du désert où elle traversera de dures épreuves. A cette occasion, Douglas Kennedy nous fait partager sa passion du désert en de belles descriptions …

     Comme toujours, avec l’excellente traduction de B.Cohen, « Mirage » se lit très facilement. Entrainés dans le sillage de Robyn, nous avons envie de retrouver Paul qui s’échappe toujours mystérieusement. Une fois de plus, Douglas Kennedy nous offre un roman distrayant !

Si vous n’avez encore rien lu de cet auteur, je vous conseille vivement de lire ses premiers romans, tous parus en livres de poche (voir l’article du blog « le meilleur de Douglas Kennedy »). Une mine de lectures !

Catherine

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 16:22, le 7 juin 2015, Maroc
Mots clefs : MirageMarocDouglas Kennedy

•La Grande Armée dans l'enfer de la BEREZINA de S. TESSON

 

BEREZINA

Sylvain TESSON

Editions Guérin- Chamonix 2015

Poche Folio Mars 2016

 

      Hiver 1812 : l’Enfer de Dante n’est rien à côté de ce que les « grognards » de la Grande Armée de Napoléon ont subi pendant la retraite de Russie…

      C’est ce que Sylvain Tesson a voulu montrer dans « Bérézina ». Le point culminant de cette effroyable retraite, fut en effet la bataille de la Bérézina. Par moins trente degrés, des milliers de soldats fuyant Moscou, chargés de butin, harcelés par les cosaques, ont dû construire deux ponts sur cet immense fleuve gelé et mourir de froid ou de noyade…

      En s’appuyant sur les récits de témoins de l’époque (Caulaincourt, le Sergent Bourgogne….), Sylvain Tesson et deux complices vont tenter de revivre cette campagne, étape par étape, dans un gros side-car russe. Dans un style très vivant, Sylvain Tesson nous relate les horreurs de la retraite de cette horde famélique et épuisée, d’hommes fascinés par leur chef, Napoléon… Des 450.000 hommes de la grande Armée, au départ de l’expédition, n’en reviendront que 45.000… Décimés par le froid et la faim, ces hommes désespérés deviendront même des cannibales…

      A l’occasion de « Bérézina » Sylvain Tesson pose la grande question du mythe napoléonien : Napoléon, tyran ou libérateur ? D’un coté responsable de millions de morts mais aussi promoteur de l’essor de la France du 19ème siècle, par ses nombreuses réformes (code civil ,etc.…).

     « Bérézina » : une sorte de « docu-fiction » passionnante qui se lit d’une traite…

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:24, le 11 mai 2015, Russie
Mots clefs : Retraite de RussieBerezinaSylvain Tesson

•MANDERLEY for EVER, le roman de la vie de D. du Maurier par T. de ROSNAY

 

MANDERLEY FOR EVER

TATIANA DE ROSNAY

Le Livre de Poche 2016 – 522 pages

     Manderley ! Proprieté mythique du célèbre roman de Daphné du Maurier, « Rébecca », paru en 1938 .

Manderley, manoir gothique face à la mer et sa diabolique gouvernante, gardienne d’un terrible secret…

Merci à Tatiana de Rosnay de s’être penchée avec talent sur la vie de Daphné du Maurier, écrivain à la forte personnalité, « femme libérée » des années 20… Une œuvre longtemps marquée « à l’eau de rose » par les jaloux. Des aventures qui assurent un total dépaysement (« L’auberge de la Jamaïque » , « Le général du roi »…), souvent inspirées par des lieux bien connus de Daphné du Maurier. Tel est le cas de « Rebecca » avec Manderley .

La biographie racontée par T. de Rosnay est très vivante, très bien documentée et se lit comme un roman. Amours complexes vécues par Daphné du Maurier et genèse de ses nombreuses œuvres :romans, nouvelles, essais …«  Manderley for ever » vous donnera envie de relire et peut-être de lire les œuvres de Daphné du Maurier. Une oasis dans le désert romanesque actuel….

Catherine

Voir aussi dans le blog, l’article sur « Le bouc émissaire » un autre chef d’œuvre de Daphné du Maurier.

Tatiana de Rosnay est l’auteure à succès d’une douzaine de romans dont « Rose » « Elle s’appelait Sarah », «  Moka »…

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:30, le 2 janvier 2015, Cornouailles
Mots clefs : RebeccaManderley for everTatiana de Rosnay

•Sarah LARK: trip au PAYS du NUAGE BLANC (Nelle Zélande)

 

Sarah  Lark : Trip au Pays du Nuage Blanc (Nouvelle Zélande)

Le pays du Nuage Blanc

Sarah Lark

L'Archipel 2013 - 640 pages

Archipoche (Aout 2014)

Traduction de l'allemand J.M.Argelès

       Vous qui aimez les grandes sagas au bout du monde, ce roman est pour vous. Comme moi, vous y plongerez avec délices et n'en sortirez qu'au bout des 640 pages, enchantés par l'aventure qui vous est contée là...

      Sarah Lark, journaliste et écrivaine « européenne » nous emporte avec talent, au « Pays du Nuage Blanc », nom Maori de la Nouvelle Zélande.

      En 1852, deux jeunes anglaises intrépides et attachantes se lient d'amitié sur le bateau qui les mène en Nouvelle Zélande, joyau lointain de la couronne d'Angleterre et terre de pionniers confrontés au peuple Maori... Pour des raisons différentes, elles partent se marier... avec deux inconnus ! L'une épousera un éleveur de moutons brutal et survivra dans une ferme misérable des Hautes Terres, l'autre sera la femme d'un riche « gentleman farmer » véritable notable en son pays... Les destins de ces deux jeunes femmes vont s'entrecroiser au cours de nombreuses péripéties, parfois dramatiques mais toujours surprenantes. De bons moments de lecture en perspective, dans une totale évasion....

Catherine

 

Octobre 2015: La suite de ce beau roman se trouve dans "Le chant des esprits" ( edition poche Archipoche).

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:48, le 15 novembre 2014, Nouvelle-Zélande
Mots clefs : maorisPays du nuage blancSarah larknouvelle zelande

•Etonnants voyages dans le RER avec LE LISEUR DU 6h27 de J.P.DIDIERLAURENT

 

LE LISEUR DU 6h27

 

Jean-Paul DIDIERLAURENT

Au Diable Vauvert 2014- 218 pages

Poche Folio septembre 2015

      « Le liseur du 6h27 » : enfin un roman original qui comblera le lecteur en quête de nouveauté !

      Dans un style alerte, Jean-Paul Didierlaurent nous raconte avec esprit, une belle histoire entre deux « antihéros », des gens de tous les jours dont la banalité apparente cache parfois une profonde originalité...

      Guylain, célibataire à la vie monotone, travaille dans un « pilon », usine à broyer les montagnes de livres invendus. Chaque matin, dans le RER de 6h27, il lit - devant un public de voyageurs médusés -une page de livre échappée de la machine broyeuse, le monstrueux Zerstor500 ! Les sujets sont très variés, fruits du hasard ...

      Un matin, Guylain trouve sous son siège une clef USB qui recèle le journal -plein d'humour- d'une certaine Julie...Intrigué par cette découverte, il part à la recherche de cette femme, aidé de ses  pittoresques camarades du « pilon » ... et les péripéties ubuesques se succèdent . « Le liseur du 6h27 » est un régal d'humour décalé, un vrai plaisir de lecture !

      Je souhaite au «  liseur » une longue carrière et de ne jamais arriver au « pilon » !

Catherine

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:22, le 24 septembre 2014, Paris
Mots clefs : pilonle liseur du 6h27Jean-paul Didierlaurent

•Une femme entre deux mondes,sur LA ROUTE DU CAP de J. McVEIGH

 

 

LA ROUTE DU CAP

Jennifer McVeigh

Traduction M.Bertrand

Le Livre de Poche 2014- 542 pages

(Prix des lecteurs, sélection 2014)

 

 

      « La route du Cap » de Jennifer McVeigh comblera le lecteur avide d'évasion, d'aventures extraordinaires inspirées de la vie réelle et amateur d'histoires d'amour aux multiples rebondissements...

       « La route du Cap » se passe en Afrique du Sud, terre de pionniers, à la fin du 19ème siècle, ...Les grandes étendues sauvages du veld sont alors cultivées par les colons Boers, durs à l'ouvrage. Mais il y a aussi les effroyables mines de diamant de Kimberley où de multiples trafiquants exploitent des centaines d'esclaves noirs misérables, les cafres...

       L'héroïne du roman « La route du Cap », Frances, est encore une de ces bourgeoises anglaises désargentées mais intrépides, parties se marier dans des contrées lointaines. Elle devra non seulement s'adapter à un mari presque inconnu, médecin passionné mais mauvais amant, découvrir un pays inhospitalier au climat rude, et mener une vie sans  confort...Elle qui avait espéré mener une vie coloniale aisée dans la ville du Cap, se retrouve dans une masure isolée au milieu du veld ...l'Angleterre est bien loin !

      Elle devra aussi choisir entre deux amours : d'un côté une passion décevante pour un séduisant aventurier et d'autre part, une vie terne  auprès d'un mari trop discret et idéaliste (très préoccupé par la menace d'une épidémie de variole dans les mines...). Ce ne sera pas facile, et Frances devra faire face à bien des désillusions...A travers ses épreuves, elle évoluera et abandonnera ses préjugés. Vous serez bientôt captivés par la transformation de cette femme et ne lâcherez pas le roman avant la fin !

Catherine

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 12:21, le 15 septembre 2014, Kimberley
Mots clefs : mines de diamantla route du Capjennifer McVeighKimberley

•voyage infernal à travers les USA: HOMESMAN de G. SWARTHOUT

 

 

 

HOMESMAN

Glandon SWARTHOUT

Traduction L.Derajinski

Gallmeister 2014 -281 pages

 

            « Homesman », nouvelle édition et nouveau titre (première parution en France en 1992 sous le titre « Le chariot des damnées ») pour un roman époustouflant de Glendon Swarthout (décidément, les Etats -Unis recèlent une mine d'auteurs à forte personnalité, que l'on redécouvre avec plaisir...)

         Homesman ("le rapatrieur"), c'est tout d'abord une plongée dans l'univers de ces émigrants venus de l'Europe entière au 19ème siècle, pour s'installer en Amérique... Un monde rude et grossier, hommes et femmes courageux, prêts à tout pour s'approprier ces terres vierges, malgré les indiens, les bêtes sauvages, les tempêtes et la misère... Mais que de déceptions, que de drames ont accompagné ces colonnes de chariots partis à la conquête de l'Ouest ...

         Avec Glendon Swarthout, nous allons suivre l'épopée d'un étrange chariot transportant quatre femmes devenues folles à la suite de drames effroyables (infanticides, attaques de loups....). L'expédition, qui a pour but de ramener ces femmes vers un monde normal, est menée par une forte femme, Mary Bee Cuddy, assistée de Briggs, un malfrat de la pire espèce dont elle a sauvé la vie... Comment fonctionnera cet étrange couple,  à travers les épreuves qui jalonneront ce voyage infernal ?

       De l'Aventure à l'état brut vous attend dans Homesman ! Sans hésitation, montez dans le chariot des damnées, vous ne serez pas déçus !

Catherine

Le film « HOMESMAN » est sorti en avril 2014 (réalisation Tommy Lee Jones).


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 13:44, le 21 juin 2014, Etats-Unis
Mots clefs : chariot des damnéesHomesmanglandon Swarthout

•L'envol du CHARDONNERET de Donna TARTT

 

 

LE CHARDONNERET

DONNA TARTT

Plon -Feux croisés- 2014 -787 pages

Traduction E . Soonckindt

Edition en poche Pocket (Janvier 2015)

 

Prix Pulitzer 2014

 

          J'ai terminé depuis quelques jours la lecture du « Chardonneret » de Donna Tartt et j'en suis encore imprégnée ! Par quelle magie, cette américaine surdouée a pu se glisser dans l'esprit de Théo, jeune garçon de 13 ans et nous le rendre attachant ?

        Certains ont comparé Donna Tartt à Dickens, chantre de l'adolescence en péril. Pour ma part je pense aussi à Tolstoï ou encore à Tom Wolfe (« le Bucher des Vanités ») pour la finesse des analyses psychologiques et les descriptions très détaillées qui nous plongent en direct dans un autre univers...

         L'univers du « Chardonneret » c'est New York, Dallas ou Amsterdam de nos jours, où notre jeune Theo, devenu seul, va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, de grands bourgeois, d'antiquaires, de trafiquants d'œuvres d'art et de truands de tout acabit (dont son père...) .Mais rassurez vous, dans cette histoire, il y a quand même des gens sympathiques et généreux qui vont croiser la route de Théo pendant une quinzaine d'années...

        Le fil conducteur du roman est un petit tableau hollandais du 17ème siècle, « le Chardonneret » de Carel Fabritius, objet de toutes les convoitises, sauvé miraculeusement d'une explosion au Metropolitan Museum de NY, récupéré par hasard par le jeune Théo....et qui ne le quittera plus.

      Malgré quelques longueurs (dues à la perfection des descriptions), Donna Tartt a le pouvoir- grâce aux nombreuses péripéties et rebondissements du roman- de nous entrainer jusqu'au bout des 800 pages du « Chardonneret »...De plus, le style  clair et agréable et la traduction excellente  facilitent beaucoup la lecture de ce livre impressionnant.

    Un très grand livre à ne pas manquer !

Catherine

 

Si vous n'avez pas lu « LE MAITRE DES ILLUSIONS » de Donna Tartt, roman « culte » paru en 1993, vous pouvez le lire dans sa réédition récente en poche Pocket....

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 22:30, le 17 avril 2014, New York
Mots clefs : prix pulitzer 2014le chardonneretdonna tartt

•Saga africaine au PARADIS TROMPEUR d'Henning MANKELL

 

 

 

Un paradis trompeur

Henning Mankell

Editions du Seuil 2013- 374 pages

Edition poche "Points" Octobre 2014

 

 

        Henning Mankell est très connu des amateurs de romans policiers. En lisant son dernier roman « Un paradis trompeur », j'ai découvert un excellent romancier suédois !

       Toutes les qualités d'un bon roman sont réunies dans « Un paradis trompeur » : psychologie fine des personnages, étude de mœurs sans concession (la colonisation portugaise au Mozambique au début du 20ème siècle), progression implacable de l'intrigue...

       Le sujet : 1904. Une jeune suédoise en partance pour l'Australie fait escale à Lourenço Marques. Le bateau repart sans elle. Elle s'installe alors dans un hôtel qui, en fait ... est le grand bordel de cette ville coloniale.

      Que va-t-elle devenir ? Comment va t-elle s'adapter (tout en restant une «  honnête femme »), à cette dure vie africaine où règne encore un  esclavage impitoyable...

      Henning Mankell a construit son roman « Un paradis trompeur » à partir d'un document réel découvert dans les archives coloniales du Mozambique où il a vécu. Une femme blanche aurait été la riche propriétaire d'un bordel important. Arrivée de nulle part, elle aurait disparu sans laisser de traces....Qui était cette mystérieuse aventurière ? Mankell dans son roman, nous donne ici une magnifique et effrayante reconstitution d'une certaine Afrique coloniale....Un roman d'aventure passionnant !

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:34, le 1 mars 2014, Mozambique
Mots clefs : mozambiqueun paradis trompeurhenning mankell

•le rêve américain des "FIANCEES D'ODESSA" par J. SKESLIEN CHARLES

 

 

 

Les fiancées d'Odessa

Janet SKESLIEN CHARLES

Traduction A.PRALON

Liana LEVI  2012 - 415 Pages

Edition poche Lianalevi Piccolo Mai 2013

 

         "Les fiancées d'Odessa": une histoire presque incroyable tirée du réel, racontée d'une plume acérée, par Janet Skieslien Charles (américaine qui a vécu deux ans à Odessa).

         Connaissez-vous l'Ukraine? Connaissez-vous Odessa, grand port sur la mer Noire (souvenez-vous des fameux escaliers du film "Le cuirassé Potemkine"....) Venez visiter Odessa, ses monuments, ses plages. Hélas, sous le vernis d'un luxe apparent se cachent misère et chômage, orchestrés par la mafia omniprésente!

         Voilà  donc notre héroïne Daria, 23 ans, jolie fille bourrée de diplômes qui, pour survivre, est hôtesse dans une agence matrimoniale, porte du rêve américain! Après des  contacts sur internet, les prétendants arrivent par charters entiers de l'ouest américain, pour rencontrer et ramener dans leur ranch les jolies ukrainiennes qui ne demandent qu'à quitter leur pays....Choc des cultures, déceptions, mais aussi quelques succès ... Daria, bien que prévenue, tentera l'expérience  mais se fera piéger...

         "Les fiancées d'Odessa" est raconté avec beaucoup de verve par Janet Skieslien Charles au talent prometteur. Dépaysement et plaisir de lecture garantis!

Catherine

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 11:54, le 5 juin 2013, Odessa
Mots clefs : agences matrimonialesjanet skeslien charlesLes fiancees d'odessa

•Amour et humour: la dernière conquête du MAJOR PETTIGRAWpar H. SIMONSON

 

 

La dernière conquête du Major Pettigrew

Helen Simonson

Traduit de l'anglais par J F Hel-Guedj

 Edition NIL 2012 - 492 pages

Edition en poche 10/18 mai 2013

 

 

 

       "La dernière conquête du Major Pettigraw": un vrai roman anglais, délicieux comme un de ces Mint cake que le Major (un ancien de l'armée des Indes...), emporte avec lui à la chasse au canard...

       L'action se déroule de nos jours dans une  petite ville de bord de mer non loin de Londres.

       En lisant Kipling, autour d'une tasse de thé, le pittoresque major  tombe peu à peu sous le charme de madame Ali, gracieuse veuve pakistanaise qui tient le petit bazar du village (muffins et baguettes d'encens).

       Dans un style malicieux pétri d'humour anglais, Helen Simonson nous entraine dans une histoire charmante et émouvante, qui éclairera vos vacances!

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 01:27, le 2 novembre 2012, County of West Sussex
Mots clefs : major pettigrawdernière conqueteHelen Simonson

•Laura KASISCHKE: bienvenue EN UN MONDE PARFAIT

 

EN UN MONDE PARFAIT

Laura KASISCHKE

Traduction E.Chédaille

LIVRE DE POCHE 2014 -346 pages

 

       « En un monde parfait » encore un trésor de roman américain écrit par Laura Kasischke, éditée en France depuis 1999 par Christian Bourgois…Il était temps que je la découvre et l’invite dans SOS-ROMAN !

        L’histoire : l’épopée d’une jeune et fringante hôtesse de l’air, Jiselle qui, encore célibataire à 32 ans, se lance dans l’aventure matrimoniale.  Coup de foudre avec Mark, séduisant commandant de bord, veuf, père de trois adolescents…

         L’univers de Jiselle est rapidement rétréci, dans sa nouvelle condition de femme au foyer dans une jolie maison près de Chicago, tandis que Mark poursuit sa carrière de pilote de ligne, à travers le monde…

        Laura Kasischke nous décrit avec talent la cruelle adaptation de  cette jeune femme amoureuse et pleine de bonne volonté, confrontée à des adolescents en crise et à toutes sortes de problèmes matériels alors qu’une épidémie due à un virus mortel envahit peu à peu l’Amérique. Le « Monde parfait » devient peu à peu un monde déstabilisé, sans électricité, sans essence, sans nourriture. C’est le règne de la débrouille, de la violence. Comment Jiselle va-t-elle s’en sortir, malgré sa solitude ?

     « En un monde parfait » : un roman qui se lit d’une traite, sans répit pour le lecteur !

Catherine

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:16, le 10 juillet 2012, Etats-Unis
Mots clefs : en un monde parfaitLaura kasischke

•MARIA CHAPDELAINE de Louis HEMON: Amours au Quebec des origines

 

MARIA CHAPDELAINE

LOUIS HEMON

Livre de poche N° 685- 245 pages

Voulez-vous vous rafraichir le cœur et l’esprit en cette période tourmentée ?

Lisez ou relisez « Maria Chapdelaine » de Louis Hémon, roman bouleversant du début du 20ème siècle, qui connut un succès mondial. Cela fait partie des « classiques » que l’on étudiait en classe et que l’on relit avec plaisir à l’âge mûr…

Maria Chapdelaine, c’est le roman des pionniers du Québec, paysans venus de France « faire de la terre » dans la forêt canadienne, dès le 18ème siècle.

Maria Chapdelaine, c’est le roman de vies austères dans une nature souvent hostile mais aussi d’une grande beauté sauvage, magnifiquement décrite par Louis Hémon, journaliste breton émigré au Canada, épris de cette terre d’aventure, qui a travaillé parmi les paysans « défricheurs » du Québec. Il y dépeint leurs modes de vie, leur travail acharné et leurs expressions savoureuses …

Maria Chapdelaine c’est surtout une belle histoire d’amour. Car malgré ces grands espaces, ces fermes isolées, il y a des rencontres entre jeunes gens ; et la belle Marie a plusieurs prétendants…

Toujours réédité (Livre de Poche), « Maria Chapdelaine » de Louis Hémon vous assurera un total dépaysement !

Catherine 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:46, le 5 juin 2012, Québec
Mots clefs : livre de pocheQuebecMaria ChapdelaineLouis Hemon

•"CE QU'IL ADVINT DU SAUVAGE BLANC", Robinson revisité par F. GARDE

 

CE  QU'IL ADVINT DU SAUVAGE BLANC

François GARDE

Gallimard 2012- 327 pages

 Prix Goncourt du premier roman (décerné en Avril 2012)

Edition poche Folio 2013

 

 

           "Ce qu'il advint du sauvage blanc" se déroule au milieu du 19ème siècle, à la manière de Robinson (Crusoe, le seul, le vrai...). François Garde nous entraîne dans l'aventure d'un marin oublié en 1843 sur une terre inconnue du Pacifique, lors d'une escale de la goélette "le St Paul". Cette terre, c'est un bout d'Australie et le marin sera adopté par des aborigènes...

         Dès les premières lignes, on est pris par la puissance évocatrice du roman, le désespoir d'un homme confronté à une nature étrangère et hostile...

         Dix sept ans plus tard c'est un être nu, couvert de tatouages et muet qui est recueilli par un navire anglais et mené à Sydney, ville en pleine expansion. Un savant géographe français s'intéresse à cet étrange "cas "et tente de découvrir la véritable identité de celui qui sera désormais "le sauvage blanc ".Il se nomme en réalité Narcisse Pelletier et c'est un marin vendéen...

        Que s'est il passé pendant ces 17 ans? Plongez- vous dans le roman pour le savoir...Vous assisterez aussi au retour de Narcisse en France: excitation des  savants, curiosité des populations (l'exotisme est à la mode); il sera même reçu à Compiègne par l'impératrice Eugénie,  entourée de ses dames d'honneur...

        François Garde, dans un beau style classique et très évocateur, nous présente avec "Ce qu'il advint du sauvage blanc", un vrai roman d'aventure, tiré d'une histoire vraie! Plaisir de  la lecture et évasion garantis...

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 22:03, le 5 mai 2012, Australie
Mots clefs : François Gardesauvage blancAustralieaborigènes

•K.HART HEMMINGS : drame chez LES DESCENDANTS d'une princesse d'Hawaï

 

  

 

LES DESCENDANTS

Kaui HART HEMMINGS

Traduction: M.O. Fortier-Masek

Jacqueline Chambon 2012 - 296 pages

Edition poche Babel Fevrier 2016

 

         "Les Descendants", livre à la couverture attrayante avec- en gros plan- le visage de George Clooney, n'est pas un roman rose. C'est un véritable drame qui se déroule dans une île lointaine, Hawaï. Ile où est née la romancière, Kaui Hart Hemmings.

         Le héros du roman c'est Matt King, riche propriétaire terrien, descendant d'une princesse hawaïenne et d'un américain.

         Sa vie agréable bascule dans la tragédie le jour où sa femme Joanie, à la suite d'un accident de hors-bord, tombe dans un coma irréversible. Elle avait souhaité être débranchée....

         Dans "les Descendants" se jouent plusieurs drames. Drame de l'amour conjugal blessé: Matt  découvre que sa femme le trompait. Drame de la jalousie : Matt cherche à rencontrer l'amant. Comment pardonner au seuil de la mort?

         Enfin et surtout, drame de la communication avec ses deux filles de 10 ans et de 17 ans, en pleine révolte face à la mort de leur mère. Avec beaucoup d'amour et de discernement, il assume alors son rôle de père et  tente de rétablir le contact, non seulement avec ses filles, mais aussi avec Sid, un adolescent paumé.

         Dans un style agréable, direct, Kaui Hart Hemming nous présente avec beaucoup de sensibilité, de lucidité et un certain humour, "les Descendants", roman passionnant qui ne vous lâchera plus jusqu'à la dernière ligne.

Catherine

 

 

PS: Le film "Les Descendants", sorti en janvier 2012, est une magnifique adaptation du roman. Georges Clooney, en père déchiré, y est remarquable.

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 01:24, le 21 février 2012,
Mots clefs : Les DescendantsKaui Hart Hemmingshawaï

•les mystères d'UNE FEMME SIMPLE ET HONNETE de R.GOOLRICK

 

 

 

Une femme simple et honnête

ROBERT GOOLRICK

Pocket 2012 - 370 pages

Traduction Marie de Prémonville

 

 

           Après quelques mois de recherche (que de livres me sont tombés des mains...), j'ai enfin trouvé un roman passionnant: « Une femme simple et honnête » de Robert Goolrick, auteur à succès aux Etats-Unis (« Féroces »...).

       Le thème : deux personnalités tourmentées vont se rencontrer par le biais d'une petite annonce ; le choc de ces deux univers sera dramatique. « Une femme simple et honnête » n'est pas un roman à l'eau de rose.

        L'histoire se passe en 1907 quelque part dans le Wisconsin (USA) dans une région glaciale et désolée et à Saint Louis, ville à la fois luxueuse et misérable.

        Un riche industriel solitaire recherche par petite annonce une « femme simple et honnête » pour refaire sa vie. Une jeune femme répond, belle et mystérieuse. Le contact est de plus en plus difficile entre ces deux êtres au passé sulfureux, dont Robert Goolrick nous dévoile avec grand talent les épisodes, au fil d'un roman qu'il vous sera impossible de lâcher jusqu'à la fin...

        Amateurs de romans «  gothiques »   du  19ème siècle vous serez comblés par cette histoire qui frôle parfois le fantastique. Le style réaliste et poétique de R. Goolrick est parfaitement traduit. Tout cela fait de ce roman un plaisir de lecture...

Catherine

Derniers romans de R. Goolrick: Parution en 2013: "Arrive un vagabond" - 313 pages- Edition Anne Carrière (Grand Prix des lectrices de Elle). Un superbe roman que je vous invite tout particulièrement à dévorer!( disponible en livre de poche).

Janvier 2016: sortie en poche (10/18) du roman de R.Goolrick sorti fin 2014: "La chute des princes"(grandeur et décadence d'un golden boy). Roman complètement différent des précédents mais tout aussi passionnant. Décidément, Goolrick est un écrivain de grand talent !

Janvier 2017: "Après l'incendie" ou la vie dramatique d'une femme très riche qui veut sauver coûte que coûte la proprieté ancestrale, en Louisiane....Une grande fresque, moins prenante ( à mon avis) que les précédents romans de Goolrick mais cependant très bien accueillie par les critiques.


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 16:27, le 5 février 2012, Wisconsin
Mots clefs : une femme simple et honneterobert goolrickwisconsin

•D.KENNEDY: CET INSTANT-LA, amours et espionnage au temps du Mur de Berlin

 

Cet instant-là

DOUGLAS KENNEDY

 Belfond 2011- 493 pages

 Traduction Bernard Cohen

Edition poche Pocket, Janvier 2013

 

 

         "Cet instant-là", l'instant où une vie, peut basculer dans un sens où dans un autre ...

      Dans son dernier roman, Douglas Kennedy nous raconte les amours dramatiques de Thomas, journaliste américain en poste à Berlin Ouest, et de la belle et mystérieuse Pétra, venue de la RDA. Nous sommes dans les années 80, dans une ville coupée par le sinistre Mur...

        Douglas Kennedy a vécu trois mois à Berlin pendant cette période difficile et c'est avec force détails qu'il nous décrit les deux villes : Berlin Est et son ambiance glauque et Berlin Ouest, ville dégagée de toute contrainte, où son héros, le journaliste Thomas Nesbitt, travaille dans une station de radio. Ce dernier, sous la houlette d'un ami peintre drogué, nous entraine dans les endroits les plus mal famés (boites néonazies...) Il nous fait aussi partager  ses impressions par rapport à l'existence du Mur et relate les effroyables méthodes de la Stasi. Tout cela forme un excellent documentaire mais alourdit le roman proprement dit, un peu étouffé à mon avis par les nombreuses descriptions.

        Mais soyez rassurés, Douglas Kennedy et son talent habituel, nous présente quand même avec "Cet instant là" un nouveau roman  passionnant bien que très noir.

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:41, le 31 octobre 2011, Berlin
Mots clefs : Belfond 2011Mur de Berlincet instant làDouglas Kennedy

•K.MAZETTI: amours en Suède avec "LE MEC de la TOMBE d'à CÔTE"

 

Le mec de la tombe d'à côté

Katarina Mazetti

Traduit du suédois

Par L. Grumbach et C.Marcus

 Editions Poche BABEL - 254 pages

 

 

 

         Etonnant ce "Mec de la tombe d'à côté", paru en France en 2009. Favori des éditions Poche dans de nombreuses librairies, ce roman ne passe pas inaperçu, avec sur la couverture, un gros cœur bien en évidence... C'est un roman d'amour. Précipitez-vous car c'est une petite merveille dont la suite "Le caveau de famille" vient de paraitre aux éditions Gaïa. L'auteure, Katarina Mazetti est une journaliste suédoise qui a le sens de l'intrigue. Son style est familier ("le mec"...) mais sans aucune vulgarité. La traduction est excellente.

          Mais revenons au "Mec de la tombe d'à côté". Cela se passe en Suède de nos jours dans une petite ville et à la campagne. Ce roman est un miracle de sensibilité (et aussi d'humour). On se régale de la rencontre improbable - au cimetière - de ces deux trentenaires en mal d'amour: Désirée la citadine, bibliothécaire cultivée et Benny le solide éleveur de vaches. Deux caractères forts et entiers dont le choc fera des étincelles et vous bouleversera jusqu'à la dernière ligne!

Catherine

 

Lire ensuite " Le caveau de famille"-Gaïa 2011...(en préparation pour le blog).

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 22:30, le 18 août 2011, Suède
Mots clefs : à côtémecsuèdeKatarina Mazettitombe

•USA années 60,dans "La couleur des sentiments" de KATHRYN STOCKETT

 

La couleur des sentiments

Kathryn Stockett

Jacqueline Chambon - 525 pages

traduction Pierre Girard

Babel Poche Novembre 2012

 

 

        Décidément, les conflits raciaux des années 60 inspirent les romancières américaines!

       Après le passionnant "Mississipi" d'Hillary Jordan (voir article du blog), voici maintenant "La couleur des sentiments" de Kathryn Stockett, best-seller aux Etats-Unis. Un roman de femme, pour les femmes, dont les héroïnes sont trois femmes déterminée et très attachantes.

       Aucune longueur dans ce gros roman à trois voix. Trois personnalités: deux domestiques noires, une jeune journaliste blanche et le problème de la lutte contre la ségrégation qui sévit encore aux USA dans les années 60, malgré les efforts de Martin Luther King ou du Président Kennedy...

       Vous serez scotchés à "la couleur des sentiments", histoire pleine d'humanité et aussi pleine d'humour. Ces trois femmes courageuses vont essayer "de faire bouger les choses" face à la société blanche du Sud américain...Société sclérosée des épouses de notables d'une ville du Mississipi, perdues dans leurs bridges, leurs fêtes de charité, leurs cancans et leur impitoyable racisme! Et pourtant, ces jeunes femmes blanches  confient leurs plus chers trésors - leurs enfants - à ces femmes noires, nounous aimantes et dévouées, qu'elles méprisent...

       Sous l'impulsion de Skeeter la journaliste, les noires témoignent. Un livre sera publié, à leurs risques et périls. Que de remous dans la petite ville de Jackson!

Dans "la couleur des sentiments" de nombreux épisodes truculents ou émouvants se succèdent. On ne s'ennuie pas une minute.

Un grand plaisir de lecture. A ne pas manquer.

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:27, le 15 février 2011,
Mots clefs : ségrégationla couleur des sentimentsKathryn StockettMississipiannées 60

•Lire ou relire FRED VARGAS "SOUS LES VENTS DE NEPTUNE"

 
Lire ou relire Fred Vargas
 
 
              A grand renfort de publicité, France 2 a diffusé, en 2 épisodes, les 15 et 22 Février 2008, une adaptation du roman de Fred Vargas "Sous les vents de Neptune". En 2007, un film était tiré de "Pars vite et reviens tard", roman au succès considérable. Le film ne m'avait pas semblé extraordinaire malgré la présence de José Garcia en commissaire  Adamsberg.
            Le téléfilm de son côté, ne m'a pas paru convainquant bien que  l'intrigue soit fidèlement suivie et les acteurs excellents. Pourquoi cela? Après tout, les livres de Fred Vargas ne sont que des romans policiers (des "rompols" selon l'auteur). Mais dans ce genre dit "mineur", elle nous écrit des livres dignes de la meilleure littérature!  Fred Vargas s'appelle en réalité Frédérique. C'est une archéologue qui s'est mise à écrire des romans en 1987, pendant ses vacances et très vite elle a rencontré de nombreux lecteurs.
            Des intrigues bien ficelées, des personnages attachants aux personnalités variées et très bien analysées, Fred Vargas sait créer un univers, avec le talent d'un grand écrivain. Le style est classique, les dialogues sont percutants et souvent pleins d'humour (dans "sous les vents de Neptune", l'action se déroule en partie au Canada, avec un festival de dialogues savoureux, en canadien !) Et c'est cette qualité de l'écriture qu'il est très difficile de rendre au cinéma, où les dialogues trop rapidement joués, disparaissent entrainés par l'action; on n'a pas le temps de les apprécier (je dirai même, de les déguster!).
            Les personnages principaux, le commissaire Adamsberg - policier à l'âme tourmentée,  aux idées géniales, aux amours impossibles - et son adjoint Danglard, homme sensible et cultivé, sont entourés de personnages secondaires très "présents" et souvent pittoresques (le policier versificateur, la vieille "hacker" de génie….). On les retrouve dans  huit livres,  que j'appellerai volontiers "la saga Adamsberg" :
         
 
 
 
-L'homme aux cercles bleus (1990). En livre de poche.
-L'homme à l'envers (1999). En livre de poche . Grand Prix du Roman Noir de Cognac 2000.
-Pars vite et reviens tard  (2001) Prix des libraires 2002 Prix des lectrices de Elle. En livre de poche.
- Sous les vents de Neptune (2004) éditions Viviane Hamy. En livre de poche (mai 2008)
-Dans les bois éternels (2006) éditions Viviane Hamy et Poche "Jai lu" (mai 2009). Voir l'article du blog: "Dans les bois éternels, un festival Fred Vargas". 
-Un lieu incertain (Juin 2008) éditions V. Hamy et livre de poche
Voir l'article du blog "Adamsberg cherche vampire dans Un lieu Incertain de Fred Vargas". 
-L'armée furieuse (mai 2011) éditions V.Hamy et en livre de poche. Voir l'article du blog "Adamsberg et la chasse diabolique (L'armée furieuse).
-Temps glaciaires (mai 2015) édition Flammarion. Voir l'article du blog "Fred Vargas plonge Adamsberg en des temps glaciaires"
       (On retrouve aussi Adamsberg et Danglard dans un recueil de nouvelles "Coule la Seine" publié en 2002 . En livre de poche.)
 Il faut lire et relire Fred Vargas! C'est bon pour le moral!
 
Catherine
Fred Vargas a écrit d'autres "rompols", sans le commissaire Adamsberg...Je ne les ai pas encore découverts. Si vous les avez lus, lesquels recommandez-vous?
 
 
 
 

Commentaires (3) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:06, le 23 janvier 2011,
Mots clefs : commissaire Adamsbergvents de NeptuneTéléfilmFred Vargas

•Quand William BOYD déchaîne sur Londres des "ORAGES ORDINAIRES"

 

Orages ordinaires

 WILLIAM BOYD

Seuil 2010 -476 pages

Edition poche Folio Avril 2011

 

 

Epoustouflants ces orages déchaînés sur Londres par un William Boyd au meilleur de sa forme!

Dès les premières lignes d"Orages ordinaires", nous sommes happés par les extraordinaires aventures d'Adam Kindred, jeune ingénieur dynamique témoin innocent d'un crime crapuleux. Seule solution pour sauver sa peau: entrer dans la clandestinité. Assis sur son imperméable Burberry's, il se terre dans un buisson du côté du pont de Chelsea...

Et nous suivons, haletants, la transformation de Kindred en clochard. En quelques heures, il est devenu suspect N° 1 et recherché tant par la police que par un redoutable barbouze à la solde d'une firme pharmaceutique aux expérimentations douteuses... William Boyd, avec son immense talent d'écrivain, nous fait pénétrer - à travers les multiples péripéties de son roman- dans l'univers parallèle de Londres de la misère, un univers grouillant et multiforme avec ses "églises", ses caïds, ses trafics...L'auteur démontre aussi la fragilité de notre identité. Que devient-on sans notre arsenal de cartes, de papiers? Un récit à la fois léger et profond, imprégné d'humour anglais.

"Orages ordinaires": du très grand William Boyd, à ne manquer sous aucun prétexte!

Catherine

 

Découvrir William Boyd en livres de poche: Un anglais sous les tropiques (Points)- L'après-midi bleu (Points) - La vie aux aguets (Points)...


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:04, le 3 mai 2010, Londres
Mots clefs : orages ordinairesWilliam BoydLondres

•"Disgrâce" du Prix Nobel J.M. COETZEE: une magistrale descente aux enfers

 

 Disgrâce

J.M. COETZEE

 Livre de poche "Points" 276 pages

 

 

          Peu de romans atteignent ce degré de perfection dans l'analyse d'une descente aux enfers...

       "Disgrâce" se passe au Cap, dans la nouvelle Afrique du Sud, où tous les codes ont changé.

        Comment le brillant universitaire David Lurie sera-t-il pris dans l'engrenage qui le mènera, de l'enseignement de la Poésie au nettoyage de cages à chiens dans un refuge SPA au fin fond du bush africain?

        J.M. Coetzee, prix Nobel de Littérature 2003, est déjà connu en France pour quelques chefs- d'œuvre ("En attendant les barbares"...). "Disgrâce" en fait partie. C'est un roman "coup de poing" au style vivant et clair où, toutes les descriptions, tous les dialogues, sont captivants. Les étapes de la déchéance de David Lurie se succèdent sans pitié pour le lecteur. Passionnant.

Mais attention, ce n'est pas de l'eau de rose...

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 19:12, le 27 mars 2010, Le Cap
Mots clefs : DisgrâceJ.M.CoetzeeAfrique du SudPrix Nobel littérature 2003

•L'ANNONCE de M.H.LAFON: Un homme et une femme au pays des Salers...

 

L'ANNONCE

Marie Hélène LAFON

Buchet . Chastel  2009 - 196 pages

Edition Poche mai 2011

Prix "Page des libraires" 2009

 

       "L'Annonce": un court roman discret et original qui sent bon le terroir et les sentiments vrais. Marie-Hélène Lafon sait brosser un tableau intimiste et émouvant, dont les personnages (Annette, Paul, Eric, Nicole, les oncles...), ont beaucoup de présence.

       Paul, agriculteur quadragénaire - et auvergnat - décide de prendre sa vie en main: il passe une annonce dans un journal. Cette annonce atteindra une Annette au cœur meurtri, qui habite une ville du Nord. Plaquée par un mari alcoolique et brutal dont elle a un fils de 10 ans, Eric, elle aimerait refaire sa vie.

       La première rencontre se fera à Nevers, à mi-chemin. Comment va se construire la nouvelle vie d'Annette et de Paul? Entre eux deux c'est du sérieux. Annette "s'arrangerait de cet homme calme et décidé qui la prenait, elle avec l'enfant, et lui faisait une place pour durer, peut-être..." Pour Annette la citadine ce sera aussi l'adaptation à la rudesse du milieu rural.

        Avec des phrases simples et des mots bien choisis, Marie-Hélène Lafon sait créer une ambiance entre les craquements de l'étable, la sœur revêche, l'éveil d'Eric aux joies de la campagne, les mauvais souvenirs du Nord, le soin des bêtes vécu comme un ballet bien rodé...

        Pas de mièvrerie, pas de mélo dans ce roman à déguster. "L'annonce" est une histoire d'amour belle et forte.

        Souhaitons un bel avenir littéraire à Marie-Hélène Lafon dont c'est le septième roman. Il a reçu le Prix 2009 de la revue "Page des libraires",

Catherine

 

De M.H.Lafon, lire aussi en livre de poche:" Les derniers Indiens" (Folio Août 2009)et aussi "les Pays". 

Rentrée littéraire 2014 : Marie Hélène Lafon est très remarquée pour son roman "JOSEPH" en bonne position pour un prix littéraire....


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:25, le 10 décembre 2009,
Mots clefs : prix page des libraires 2009L'AnnonceMarie-Hélène Lafon

•le meilleur de DOUGLAS KENNEDY, l'ami américain

 

Le meilleur de DOUGLAS KENNEDY,

 l'ami américain.

 

Des livres agréables à lire en vacances ou en voyage.

A découvrir d'urgence si ce n'est déjà fait!

 

           Avec sa bonne tête, son petit sourire en coin et ses cheveux en brosse, Douglas Kennedy a tout du bon copain. Depuis bientôt 10 ans il est devenu le chouchou de milliers d'adeptes (dont je fais partie). Après un début discret dans la "série noire" avec le génial "Cul de sac", il a su conquérir en sept romans le cœur des français! Son thème préféré : la descente aux enfers de cadres américains (hommes ou femmes) qui, après un suspense souvent insoutenable, remontent la pente. Avec en toile de fond, une critique sévère de l'american way of life. Le style est vivant et agréable, traduit avec beaucoup de talent par Bernard Cohen.

         Comme tout écrivain, Douglas Kennedy a ses "hauts et ses bas". C'est pourquoi, après avoir lu l'ensemble de son œuvre, je me permets de vous présenter ma "sélection" de ses meilleurs romans et de vous indiquer ceux qui me paraissent moins réussis.  

Les meilleurs:      

   -L'HOMME QUI VOULAIT VIVRE SA VIE (Pocket 1999 - 497 pages).

         Ben, cadre dynamique, ne supporte pas d'être trompé par sa femme. Il supprime son rival et disparaît en prenant l'identité de sa victime. Mais comment un criminel peut-il disparaître sans laisser la moindre trace, tout en conservant une activité? Un jour sa photo fera la "une" d'un journal, à l'autre bout des USA...sera-t-il découvert? On est tenu en haleine jusqu'à la fin du roman! Excellent!

  -LES DESARROIS DE NED ALLEN (Pocket 2000- 529 pages).

         C'est mon préféré, lu et relu avec toujours le même plaisir car c'est un petit chef- d'œuvre d'humour et de suspense, avec une action très enlevée.

          Le sujet: malgré une belle réussite dans la publicité à New York, Ned Allen subit un licenciement injuste. Complètement grillé dans sa profession, il va dégringoler jusqu'au jour où un ancien "ami" lui propose un job inespéré. Ce sera, hélas le point de départ d'une nouvelle descente aux enfers... On en redemande!

  -LA POURSUITE DU BONHEUR (Pocket 2002 - 578 pages)

         Ambiance complètement différente dans ce magnifique roman d'amour qui se passe à New-York de nos jours et dans les années 50, en plein Maccarthysme (époque au conservatisme exacerbé).

         C'est l'histoire d'un coup de foudre entre la belle Sara et le sergent Jack Malone, permissionnaire venu de l'Europe d'après-guerre. Deux jours de bonheur et Jack repart. Malgré sa promesse, le sergent n'écrira pas. Sara est dans les affres de son amour enfui... Quelques années plus tard, Sara et Jack se retrouvent mais ne pourront refaire leur vie ensemble. Schéma classique pour ce livre très prenant et émouvant: on pleure à la fin...

  LES CHARMES DISCRETS DE LA VIE CONJUGALE (Pocket 2007- 599 pages)

          Cela se passe sur la côte Est des USA. Hannah, fille d'un universitaire réputé (et contestataire) se marie avec un médecin bien classique. Pour elle, commence alors une existence bourgeoise, vite perturbée par l'intrusion dans sa vie d'un ancien ami gauchiste, recherché par le FBI. Trente ans plus tard, Hannah sera rattrapée par son passé et devra sauver difficilement sa réputation, dans l'Amérique puritaine et conservatrice des années 2000...Passionnant!

   QUITTER LE MONDE  ( Belfond 2009 et en poche Pocket Juin 2010)

          Pourquoi Jane Howard, brillante diplômée de Harvard, décide-t-elle de quitter le monde en rompant toutes les amarres avec son ancienne vie? Dans ce roman, nous retrouvons l'auteur que nous aimons avec une intrigue à rebondissements, un oeil critique sur la société américaine et une héroïne particulièrement attachante entourée de tout un univers de personnages très bien observés.

Voir l'article du blog ( Mai 2009): " Quitter le monde avec un Douglas Kennedy pur jus!"

  Les moins bons (à mon avis...)

  -RIEN NE VA PLUS  (Pocket 2003)

         Les déboires d'un scénariste dans le milieu du cinéma, à Hollywood. Bien qu'il y ait encore une bonne dégringolade du personnage principal, l'action piétine, les personnages sont peu attachants et il y a trop de références au roi dollar! A éviter.

  -UNE RELATION DANGEREUSE  (Pocket 2005- 531 pages).

         Deux journalistes, Stella et Tony ont un coup de foudre (encore!) et s'installent à Londres. Sally est enceinte, ils se marient. Après une grossesse et un accouchement difficile, Sally sombre dans une dépression post-natale et Tony devient de plus en plus odieux! Leur relation tourne au cauchemar. Tout cela traine pendant près de 250 pages... et puis tout à coup l'action redémarre, mais un peu trop tard. Dommage.

  -LA FEMME DU Vème  (Pocket 2009) 

         Ce livre ne m'a vraiment pas enthousiasmée et pourtant, il était très attendu! On change de décor: l'action se passe à Paris, lieu de prédilection de Douglas Kennedy. Mais cela ne l'a pas inspiré: l'humour a disparu, on est dans le noir et même dans  le macabre... C'est un Paris de la délinquance, des trafics, des hôtels minables, des gens désagréables...La totale! Et quand le fantastique s'en mêle, c'est le coup de grâce!

         L'histoire : un américain paumé, subit toutes les mésaventures (on a l'habitude avec D.K.) mais lorsqu'il tombe amoureux d'une très belle femme...il s'agit d'un fantôme (un vrai)! C'est assez glauque. Jusqu'à présent Douglas Kennedy avait les pieds sur terre et c'était là une partie de son charme. Serait-il contaminé par la mode actuelle d'un ésotérisme de pacotille? Que sera le prochain roman?

 

Et maintenant, pour la route, le top des tops de Douglas Kennedy, son fameux "polar":

-CUL DE SAC - En "Série noire" Gallimard 1998 (épuisé, à rechercher chez les bouquinistes) et surtout dans la réédition 2006 chez Folio (291 pages). Excellente traduction de Catherine Cheval. Malheureusement déjà épuisé fin 2008, à rechercher aussi chez les bouquinistes...!

 

 

          Un des plus palpitants thrillers jamais lus! Une parfaite réussite alliant suspense et humour. Un thème original, des personnages délirants, une action à couper le souffle et tout cela dans un décor sauvage: le bush australien!

          Le voyage de Nick, américain attiré par l'Australie, ses grands espaces et ses kangourous, va se muer en un véritable cauchemar! En chemin, il rencontre la belle et robuste Angie, surgie de nulle part. Au bout de deux jours agréables elle le drogue: Nick se  réveillera dans une ville perdue (une ancienne cité minière), peuplée de gens plus ou moins tarés, vivant selon des règles impitoyables... Marié de force à Angie, il subira les pires épreuves...Pourra-t-il quitter cet enfer?

Bonne lecture! Et bonnes vacances!

 

Catherine

Information: En Novembre 2008, réédition de "Cul de sac" en grand format chez Belfond, sous le nouveau titre de "PIEGE NUPTIAL", avec une nouvelle traduction.

Novembre 2009: édition de "Piège nuptial" en livre de poche chez Pocket.

Octobre 2011: sortie de " CET INSTANT LA" ( voir l'article du blog).

Octobre 2013: Un nouveau roman est publié chez Belfond: "CINQ JOURS", qui m'a paru assez "moyen" dans l'univers de notre ami Douglas Kennedy. Un roman d'amour sans beaucoup d'aventure ni de passion. (Voir l'article du blog.)..Sorti en édition poche Pocket en octobre 2014

Mars 2014: Un nouveau Douglas Kennedy s'empile dans les librairies!

"Murmurer à l'oreille des femmes" publié chez Belfond ,247 pages. Hélas ce n'est pas un roman original! Il s'agit en fait de la réunion de 12 nouvelles, publiées ces dernières années dans différents magazines (Femme actuelle, Vogue, Elle, Aéroports de Paris....) . Histoires sans prétention, distrayantes et ,comme toujours, très agréables à lire...

Mai 2015: MIRAGE le dernier roman tant attendu...( voir l'article du blog).

 

 

 

 

 


Commentaires (2) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 12:46, le 2 décembre 2009,
Mots clefs : Etats unisPoursuite bonheurNed AllenCul de sacDOUGLAS KENNEDY

•Rendez-vous au CLUB des INCORRIGIBLES OPTIMISTES avec J.M. GUENASSIA

 

LE CLUB DES INCORRIGIBLES OPTIMISTES

Jean Michel GUENASSIA

Albin Michel 2009 - 758 pages

Edition en "Livre de poche" Août 2011

 

 

         Nostalgiques des années 60, vous serez comblés! Rendez-vous dans le Quartier Latin au "Club des incorrigibles optimistes", dans l'arrière salle du café "Le Balto". Un endroit hors du temps, avec tous ces joueurs d'échecs pittoresques. Des hommes venus des pays de l'Est "avec leurs femmes, leurs enfants, leur pays, dans un coin de leur tête et dans leur cœur"...,anciens médecins ou ambassadeurs, devenus chauffeurs de taxi ou gardiens de nuit. Rendez-vous aussi avec Sartre et Kessel, passionnés d'échecs (véridique) et rendez-vous bien-sûr avec le narrateur, Michel, jeune lycéen du Lycée Henri IV (H4 pour les intimes), amateur de baby-foot, de littérature et de cinéma (la Cinémathèque de la rue d'Ulm...).

         Michel est sensible et romantique. Il réagit intensément à tous ses problèmes  d'adolescent : tensions familiales, amours, amitiés, études. Il découvre aussi le drame de tous les exilés du "Club" rescapés des purges staliniennes et leurs vies aux multiples péripéties...Tout cela sur fond de "guerre froide" et de guerre d'Algérie. A travers de fortes personnalités ( le fascinant et énigmatique Sacha...), Jean-Michel Guenassia, avec beaucoup de talent et d'humanité, fait ressurgir toute une époque qu'il connait bien. 

       "Le club des incorrigibles optimistes" est un roman vivant et bien écrit. C'est un livre où l'on avance avec un intérêt croissant malgré quelques longueurs. Si vous éprouvez un peu de lassitude, tenez-bon : c'est dans les 200 dernières pages que tout se joue, jusqu'aux terribles révélations de la fin... Livre à ne manquer sous aucun prétexte, vous en sortirez bouleversés!

Catherine

Quelques idées pour une plongée littéraire (en livres de poche) au cœur de la période évoquée par J.M. Guenassia; lire ou relire: Camus (La peste, L'étranger), Boris Vian (L'écume des jours), M.Duras (Hiroshima mon amour), M.Butor (Passage du Havre), L.Pauwels "Le matin des magiciens) F.Sagan (Bonjour tristesse, Dans un mois dans un an), H.Troyat (les Eygletières) N.Kazantzakis (Le Christ recrucifié) et, bien sûr,  Sartre, Kessel...

 

 

 

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 23:03, le 28 novembre 2009,
Mots clefs : Prix Goncourt lycéens 2009club incorrigibles optimistesJ.M. Guenassia

•SEUL LE SILENCE de R.J. ELLORY: la cavale infernale

 

Seul le silence

R.J. ELLORY

Editions Sonatine 2008

Et  Livre de Poche - Août 2009 (602 pages)

 

 

 

            Voilà un livre qui ne laisse pas indifférent, un extraordinaire thriller difficile à effacer de la mémoire.

        Déjà alertée par la présence insistante de " Seul le silence" dans les librairies, j'ai attendu l'édition en livre de poche pour en faire la découverte. Et je n'ai pas été déçue.

         Amateurs de thrillers bien ficelés, dans la chaude ambiance du Sud-Est américain (ici, la Géorgie), ce livre est pour vous: 602 pages de suspense vous attendent!

        1967: dans un petit hôtel de Brooklyn, le célèbre écrivain Joseph Vaughan, vient de tuer l'homme qu'il recherche depuis seize ans: un tueur en série, auteur d'effroyables meurtres de fillettes. En attendant les secours, J. Vaughan blessé, raconte - mêlant le rêve à la réalité - la succession de drames qui ont jalonné sa vie depuis 1939: de la petite ville d'Augusta Falls, tétanisée par la peur, à l'excitation de Brooklyn, en passant par la terrifiante prison d'Auburn avec, en toile de fond, les grands bouleversements de l'Histoire ... Un récit très sombre, rempli d'émotion, car rien n'a été épargné à cet enfant devenu homme, parti à la recherche quasi obsessionnelle d'un tueur psychopathe. R. J. Ellory, d'une écriture puissante et évocatrice a écrit là, un premier roman très impressionnant...

          Son deuxième roman " Vendetta"(éditions Sonatine), vient de sortir.
        
R.J. Ellory serait-il une nouvelle étoile dans le firmament des auteurs de polars américains?

Catherine


Commentaires (1) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 19:51, le 20 octobre 2009,
Mots clefs : Livre de Poche 2009Seul le silenceR.J. Ellory

•LA VAGUE de TODD STRASSER: dictature mode d'emploi

 

LA VAGUE

TODD STRASSER

Ramdon house 1981 et J.C. Gawsewitch 2008

Livre de poche Pocket 2009 - 222 pages

 

        Etonnant et effrayant ce court roman intitulé "La Vague", écrit par un écrivain américain, Todd Strasser en 1981. Devenu best seller en Allemagne, il a été récemment découvert en France,

      En 1969, une classe de terminale dans un lycée de Californie: la jolie Laurie, David le sportif, Robert le paresseux et Ben, le dynamique professeur d'histoire... Au programme, la 2de guerre mondiale. Tout le monde dort. La classe pense au prochain match de foot entre lycées...

       Le professeur projette alors un film sur les atrocités des camps nazis. Et voilà la classe tout à coup réveillée et indignée. Comment cela a-t-il pu exister? Ben, le professeur, harcelé de questions, a soudain une idée pour essayer de faire comprendre à ses élèves la montée du nazisme: il va tenter, avec sa classe, de faire une expérience sous forme de jeu. Et ça marche! Bientôt, dans un enchainement diabolique, le lycée tout entier va se plier aux règles d'un véritable mouvement totalitaire nommé La Vague...

      C'est un roman passionnant, car il s'agit d'une histoire vraie. A lire sans hésitation, d'autant plus que "La Vague" vient de sortir en livre de poche (Pocket 2009) et a donné lieu à un film en début d'année.

Catherine


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 22:32, le 11 août 2009,
Mots clefs : La vagueTodd StrasserPocket 2009

•James Lee BURKE: "Dans la brume électrique" du bayou, un Général fantôme

 

Dans la brume électrique

(Avec les morts confédérés)

James Lee BURKE

Traduction (anglais USA) Freddy Michalski

Livre de poche Rivages /Noir (réédition 2009)- 479 pages

 

 

         C'est un formidable roman policier! A peine terminé, une seule envie: le relire. On ne peut plus s'en détacher. Tout est réuni pour nous  captiver: action, ambiance, personnages...

        "Dans la brume électrique" se passe de nos jours, dans cette vieille Louisiane encore un peu française, avec ses "paroisses" (les villes), ses noms de famille datant du 18ème siècle, le "Vieux Carré" de la Nouvelle-Orléans, et aussi les "bayous", lacis de rivières marécageuses, les odeurs, la végétation luxuriante, les moustiques, les éclairs en boule ... et les ratons laveurs!

        Le sujet: pendant que se tourne un film sur la guerre de Sécession, un dangereux psychopathe tue des jeunes femmes. L'inspecteur Dave Robicheaux, super flic idéaliste mais cependant efficace et surtout très attachant, est chargé de l'affaire. Son action est largement compliquée par la découverte, dans le bayou, du corps desséché d'un noir enchainé, crime raciste commis depuis quelques années dans l'indifférence générale et par l'omniprésence de la Mafia, dont le redoutable chef de bande, "Julie" Balboni terrorise la région... Enfin, il y a l'apparition d'éléments  fantastiques -ces "morts confédérés"- qui relient le présent au passé et donnent une nouvelle dimension au roman...

        C'est à un véritable opéra du Sud profond que J. L. Burke nous convie, avec tout un monde de truands, de policiers véreux, de prostituées, de vieilles mammas édentées mais aussi  de  personalités  inoubliables tel l'acteur de cinéma Elrod Sykes alcoolique et paumé, Bootsie la femme de Dave, solide et courageuse et l'intrépide Rosie, agent atypique du FBI... Tous les personnages sont très vivants, décrits avec une grande finesse psychologique.

        ...Et lorsque l'on voit apparaître "dans la brume électrique" des marécages, le fantôme du général John Bell Hood avec sa jambe de bois et son armée de soldats du passé, vision romantique s'il en est, on se dit que l'on est dans un très, très grand roman.

        Un dernier mot sur le style de James Lee Burke: parfait. Les dialogues percutants et les descriptions alliant réalisme et poésie, dans une excellente traduction de F. Michalski, font de ce livre un régal. A ne pas manquer!

Catherine

        Merci à notre Bertrand Tavernier national d'avoir su apprécier le talent de  James Lee Burke (un des maitres du roman policier américain) et de le faire connaître au grand public à travers son dernier film. Le titre originel du livre (écrit en 1992) est : "Dans la brume électrique avec les morts confédérés". Sur la trentaine de romans écrits par J.L.Burke depuis 1965, quatre titres sont publiés chez Rivages/Noir. Avis aux amateurs...

Juin 2009: Un récent roman de J.L. Burke vient d'être publié chez Rivages-Thrillers: "L'emblème du croisé" (critiques très élogieuses).

 

 

 


Commentaires (0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 17:31, le 6 mai 2009,
Mots clefs : Dave Robicheauxmorts confédérésbrume electriquejames lee burke

Qui suis-je ?

Passionnée de lecture,je vous propose un choix de romans actuels que j'ai lus et appréciés.

«  Juillet 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Derniers articles

Bienvenue au blog SOS-Roman
Fred VARGAS: Il faut se méfier QUAND SORT LA RECLUSE
AUTEURS et OEUVRES présentés dans le blog SOS-ROMAN
Le Goncourt 1952 pour Beatrice BECK avec LEON MORIN,PRETRE
A.DOERR. TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS NE POUVONS VOIR. Prix Pulitzer 2015
Un bébé vit sa VIE ENTRE DEUX OCEANS de M.L.STEDMAN
Sarah Mc Coy: UN GOUT DE CANNELLE et D'ESPOIR dans une boulangerie allemande
1944: Débarquement en Provence avec JACOB,JACOB de V.ZENATTI
Fred VARGAS plonge Adamsberg en des TEMPS GLACIAIRES
Voyages, culture et livres de poche...
LA DEMOISELLE du MISSISSIPPI: une saga sudiste d'A.RIPLEY
Hambourg1946:DANS LA MAISON DE L'AUTRE de R.BROOK
Douglas KENNEDY: MIRAGE de l'amour dans le désert marocain
La Grande Armée dans l'enfer de la BEREZINA de S. TESSON
MANDERLEY for EVER, le roman de la vie de D. du Maurier par T. de ROSNAY
Sarah LARK: trip au PAYS du NUAGE BLANC (Nelle Zélande)
Etonnants voyages dans le RER avec LE LISEUR DU 6h27 de J.P.DIDIERLAURENT
Une femme entre deux mondes,sur LA ROUTE DU CAP de J. McVEIGH
voyage infernal à travers les USA: HOMESMAN de G. SWARTHOUT
L'envol du CHARDONNERET de Donna TARTT
Saga africaine au PARADIS TROMPEUR d'Henning MANKELL
le rêve américain des "FIANCEES D'ODESSA" par J. SKESLIEN CHARLES
Amour et humour: la dernière conquête du MAJOR PETTIGRAWpar H. SIMONSON
Laura KASISCHKE: bienvenue EN UN MONDE PARFAIT
MARIA CHAPDELAINE de Louis HEMON: Amours au Quebec des origines
"CE QU'IL ADVINT DU SAUVAGE BLANC", Robinson revisité par F. GARDE
K.HART HEMMINGS : drame chez LES DESCENDANTS d'une princesse d'Hawaï
les mystères d'UNE FEMME SIMPLE ET HONNETE de R.GOOLRICK
D.KENNEDY: CET INSTANT-LA, amours et espionnage au temps du Mur de Berlin
K.MAZETTI: amours en Suède avec "LE MEC de la TOMBE d'à CÔTE"
USA années 60,dans "La couleur des sentiments" de KATHRYN STOCKETT
Lire ou relire FRED VARGAS "SOUS LES VENTS DE NEPTUNE"
Quand William BOYD déchaîne sur Londres des "ORAGES ORDINAIRES"
"Disgrâce" du Prix Nobel J.M. COETZEE: une magistrale descente aux enfers
L'ANNONCE de M.H.LAFON: Un homme et une femme au pays des Salers...
le meilleur de DOUGLAS KENNEDY, l'ami américain
Rendez-vous au CLUB des INCORRIGIBLES OPTIMISTES avec J.M. GUENASSIA
SEUL LE SILENCE de R.J. ELLORY: la cavale infernale
LA VAGUE de TODD STRASSER: dictature mode d'emploi
James Lee BURKE: "Dans la brume électrique" du bayou, un Général fantôme

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis
Ecrivez-moi
Flux RSS

Liens amis



Rubriques

Mes amis


Page 1 sur 3
Page précédente | Page suivante